Posons le chronomètre d’entraîneur sur la table pour un instant… Vous, comme beaucoup d’autres, avez pris conscience que vous ne pouvez plus continuer ainsi, vous devez faire quelque chose pour vous reprendre en main. Les années passent, le corps ne fonctionne plus comme avant et comme dirait si bien Jean Gabin, l’énergie c’est comme les bénéfices… Ça se divise, mais les kilos, c’est comme les années de mitard… Ça se cumule!

Avec cette prise de conscience, vous allez probablement prendre un abonnement au gym, ou acheter une paire de running ou parfois même, avoir recours à un professionnel de la remise en former. Vous commencez le processus et vous vous dites « bon… Même si ça ne me plait pas trop, je le fais pour de bonnes raisons! »

Pourtant, malgré toute cette bonne volonté, la motivation s’amenuise et vous rentrez progressivement dans le 80 % des gens qui arrêtent l’activité physique dans les semaines après avoir commencé.

Mais pourquoi??

La réponse est simple! C’est trop dur pour vous à ce moment-là!

Par où faut-il commencer?

Premièrement, il faudrait déjà se pencher sur ce qui vous attire, ce que vous aimeriez faire. Je vois trop de gens commencer l’entraînement par obligation en se disant « oh… C’est juste une heure et je suis tranquille… » Le problème déjà est là! Se forcer à faire quelque chose que l’on n’aime pas pendant une durée indéterminée ça porte un nom… C’est une corvée! Et maintenir une corvée aussi longtemps aussi ça porte un nom… Le masochisme!

En suite il faut comprendre que même si l’on a des objectifs précis, la clef du succès en entraînement, c’est d’apprécier le processus. Un journaliste un jour m’avait fait rire en disant que faire l’amour c’était comme la finale du 100 m au JO… De longues périodes de travail pour 10 secondes de plaisir. Je trouvais ça drôle, mais c’est excellent pour comprendre qu’en terme d’entraînement, c’est exactement l’inverse qu’on veut. Il faut apprivoiser la pratique pour commencer à l’apprécier. Quand je jouais aux Spacer’s de Toulouse, je faisais rire tout le monde quand je disais que j’étais allergique à la fonte et que je pouvais me retrouver aux urgences à la fin d’une séance… Je détestais ça de tout mon être, mais au fil du temps, j’ai commencé à y aller seul, pour ne pas affronter le regard des autres qui me faisait si peur. J’ai fait seulement des exercices qui m’attiraient, avec aucun paramètre de temps, aucun objectif précis, enfin oui… Prendre de la masse, mais sans pour autant le quantifier!

Arrêtez de compter!!!

Gardez en tête que vous vivez dans une société contrôlante ou la performance est de mise. Donc… Ce que vous allez faire, c’est visualiser votre objectif, aller sur Google ou des livres et ressortir de là avec le programme parfait, ultra paramétré pour atteindre votre objectif!! Du genre X fois par semaine, X durée, X nombre d’exercices, X nombre de séries/reps, X secondes de récupération, X minutes à courir, X nombre de reps intenses dans votre travail intermittent en montant à X nombre de pulsations cardiaque par minute…. Bref, je suis déjà fatigué et lassé rien que de l’écrire! VOUS N’EN ÊTES PAS LÀ!!!!!

Votre premier travail est quelque chose qui n’existe quasiment plus de nos jours! L’initiation le ressentit, s’écouter!

Si vous allez courir commencer doucement. Le 90 % de mes clients commencent toujours trop vite et ça leur prend la langue à terre pour s’arrêter en disant le fameux « ohhh, je ne suis pas en forme! Je suis nul à ce point? » Non, tu n’es pas nul… Tu es débutant! Et alors là on a le cocktail parfait pour l’abandon… Souffrance + égo meurtri… (sur le doux visage d’un ange dixit Stuntman Mike McKey pour les connaisseurs). Comment voulez-vous recommencer avec joie une expérience qui vient de vous mettre une claque monumentale dans la face ?

Votre objectif peut être l’essence de votre motivation, mais il est dix fois plus facile à atteindre quand il est seulement la résultante du plaisir! Aucun de mes joueurs de basket ne se soucie de son physique… Pourtant, ils sont tous autour de 8-10 % de gras. Ils ont du fun, ils jouent!!! Les enfants jouent, ils ne se forcent jamais!

Vous voulez courir, allez-y!! 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes… Débranchez votre montre intelligente, la distance, le pace (rythme), les calories… ON S’EN FOUT!! Respirez, soyez à l’aise, marchez si vous en avez besoin et ne voyez pas ça comme une faiblesse, vous êtes au début du voyage et ce que vous faites c’est bien!

Votre seul objectif au début est de rendre cette expérience positive! Le reste viendra plus tard!

Pour la musculation c’est pareil! Le but au début est d’augmenter votre tolérance progressivement. C’est fou de voir que des gens on mal à la deuxième série, mais continuent, car sur le papier il y a écrit 3 x10… Donc il faut absolument faire 3 x 10, pas une de plus, pas une de moins. Pour Mr et madame tout le monde qui veulent être en forme, ça ne rime en rien! Trouver des exercices que vous aimez pour travailler tout votre corps, faites-vous aider d’un entraîneur. Un qui a votre bien physique et mental pour objectifs, pas des chiffres pour booster son business avec des photos Instagram avant/après et OUI c’est dur à trouver, car eux aussi vivent dans cette même société de performance.

Votre séance de musculation peut ne durer que 15 minutes au début et comme je le répète depuis le début… ON S’EN FOUT! Car si votre tolérance en est là et que ça prend ça pour rendre votre expérience positive au début c’est ce qui compte le plus! Après l’intérêt et le plaisir vont embarquer!

Enlever vos écouteurs!!!

Certains vont se demander « mais qu’est-ce qu’il raconte là? Je mets justement mes écouteurs, car je ne veux pas être dérangé. Je ne veux pas qu’on me parle ». Une chose… Les élites du fitness ne vont pas au gym pour parler, car ils doivent absolument respecter une intensité, un temps de récupération, un focus… C’est justifié par la hauteur de l’objectif, mais aussi par l’énorme bagage psychologique qui va avec le sport de haut niveau. L’obsession de vouloir tout contrôler. Mais une fois de plus, vous n’en êtes pas lac et en disant ça je repense à une phrase de Stuart McGill que j’avais entendu en formation backfitpro et qui disait « Le monde de l’entrainement est pollué par le bodybuilding ». Au début, j’avais trouvé ça dur pour les culturistes, mais après j’ai compris. McGill n’a rien contre les culturistes, mais le problème c’est que les gens en recherche de santé appliquent des principes de bodybuilding et même un mindset dont ils n’ont pas besoin… Les séances découpées en pec/dos, biceps/triceps, etc. Une alimentation parfois démesurée, des phrases du genre « No pain, no gain »… C’est bien tout ça, mais pas quand on débute un entrainement pour se mettre en forme. Vous vous sentirez écrasé par tout ça. Au début ce qu’il vous faut c’est de bonnes habitudes, du repos, développer des mouvements, apprendre, respecter votre fameuse tolérance, y aller progressivement et accepter que le chemin est sinueux. Je n’ai quasiment jamais vu un client atteindre son objectif sans accroc… Ce n’est pas humain!

Donc sur le « enlevez vos écouteurs », mon message est qu’en premier lieu, le gym ou le terrain de jeu doit être un lieu de bien être et prenez-en un maximum, amusez-vous, parlez, socialisez, riez… VIVEZ!!! Sinon comment survivre et être heureux en travaillant au travail, en travaillant à la maison pour assumer les tâches familiales et en plus en travaillant seulement pendant votre temps à vous lors de VOTRE activité?

Après “enlevez vos écouteurs” est une image. Si vous êtes dans le bruits et les discussions toute la journée, il est possible que vous ayez besoin de calme… Dans ce cas là, les garder est une excellente idée. C,est au jour le jour en fait.

Mangez, entrainez-vous et vivez de façon consciente. Pas robotisée.

Une des choses que je redoute le plus, c’est qu’un client arrive avec un « Moi tu m’écris tout et j’applique, je ne veux pas avoir à réfléchir, je n’ai pas le temps. Je prends un entraîneur pour ne pas avoir à penser à mon entraînement et à mon alimentation! » C’est ce que j’appelle un potentiel parfait d’échec à retardement.

Pourquoi un échec à retardement? C’est simple, j’ai déjà fait perdre des dizaines de livres à des clients. J’étais heureux, ça paraît bien dans les chiffres… Mais ça m’a pris de la maturité pour m’apercevoir que c’était des échecs cuisants! J’avais fabriqué des robots. Ils faisaient ce qu’il y avait écrit, ce que Rémy disait, mais je n’enseignais pas. Aujourd’hui je ne me considère plus comme un entraîneur, mais comme un coach, un enseignant. Je ne veux pas rendre les gens dépendants, mais autonomes. Ces personnes qui ont perdu jusqu’à 70 livres sont devenues des succès quand ils ont compris qu’ils devaient changer de vie et quand ils me prenaient la boite à outil dans les mains pour devenir acteurs de leur succès. C’est plus long, certe, mais c’est pour la vie!

Le HIIT (High Intensity Interval Training), excellent… Mais pas toujours!

Le fameux intervalle training, au combien efficace, que tout le monde fait et que quasiment tout le monde fait mal, sans y être préparé.

Pourquoi est-il efficace? Ce qui est efficace lors de l’intervalle training, c’est l’intensité et le stress que l’on impose à notre corps et qui va avoir un impact sur 24 heures au lieu d’une séance seulement. Les études montrent que les résultats en perte de gras sont beaucoup plus importants que lors d’un entraînement avec effort continu (course, vélo, etc. Sur un même rythme. Ex : 30 minutes de course à pied).

Après on va se dire les vraies choses… Un entraînement optimal n’est pas ce qui empêche les gens d’abandonner.

Ce qui empêche les gens d’abandonner c’est une séance à leur portée. Je dis une séance, car la motivation varie fortement d’un jour à l’autre et c’est NORMAL!!! Pour moi qui me suis entrainé toute ma vie, c’est pareil. Et qu’est-ce que c’est décourageant en sortant d’une journée bien remplie, avec un niveau de stress ou d’épuisement mental élevé de se dire « ouffff, je vais avoir un HIIT de fou où je vais encore finir la langue à terre… » JHonnêtement, juste de l’écrire j’ai mal au cœur, ça me rappelle mes entraînements de basket de 2 heures après un shift de 8 heures de travail en fin de carrière. Je pense que j’aurais préféré avoir un cou de girafe et des bras spaghettis pendant 48 heures! J’exagère à peine…

Ce jour-là, va marcher un bon 20 30 minutes, ou plus ou moins… On s’en fout (encore), fais-toi une séance de musculation plus courte, avec plus de récupération et une bonne intensité. HAVE FUN!! C’est ton moment! Tu ne te prépares pas pour les JO, tu te fais du bien.

Ensuite attention :

Le HIIT, ça ne veut pas dire aller le plus vite possible à tout prix,

Le HIIT ça ne veut pas dire négliger les mouvements pour favoriser le chrono,

Le HIIT, ça ne veut pas dire de faire 20 reps et plus par série,

Le HIIT, ça ne veut pas dire qu’on peut faire tous les exercices avancés sous prétexte qu’avec le poids du corps c’est soi-disant moins dangereux…

Contrairement au CrossFit compétitif, les circuits training doivent être monté de façon personnalisée, en respectant les limites du pratiquant.

Vous voulez savoir ce que j’ai fait ce matin avec un de mes joueurs de Basket élite? Son but est de descendre sous les 10 % de gras.

5 tours de :

20 lunges aller/retour

tirer le sled (4 plates de 45 lbs, il est fort), 2 aller/retour

12 push-ups

30’’ battle rope…

C’est un athlète élite et rien n’est sexy là dedans. Tout est simple et l’exécution était parfaite. Mais l’efficacité était maximale et à la fin on aurait pu essorer son tee-shirt… L’intensité y était!

Pour conclure, garder à l’esprit que l’intervalle training doit respecter les mêmes règles que toutes les autres méthodes d’entraînement. QUALITÉ, EXÉCUTION PARFAITE et RESPECT DE SON NIVEAU ET CAPACITÉS DU MOMENT!!!

Le but n’est pas de se blesser ou de voir des étoiles à la fin et de perdre une journée entière à se sentir mal. C’est contre-productif et très démotivant!

La séance d’entraînement, une goute d’eau dans l’océan de votre santé.

Un autre sujet qu’un entraîneur se doit d’évoquer… Dans votre projet de remise en forme, il faut comprendre que vous n’achetez pas un plan magique qui va vous mettre en forme en 3 mois… Vous changez de style de vie, car la prise de poids et la méforme physique sont des conséquences d’un style de vie inadapté. Il faut comprendre que c’est vos actions sur 24 heures qui vont vous mettre sur les rails. Pas vos 3 ou 4 x 45 minutes d’entraînement par semaine (au hasard…)!

La remise en forme c’est des ajustements, on ajuste l’alimentation, le sommeil, le niveau d’activité physique, les priorités et on ajuste le stress.

C’est aussi pour ça que je conseille d’y aller progressivement! Un changement radical peut être perçu comme une agression émotionnellement. Il faut donner du temps à votre corps et votre cerveau pour s’adapter, comprendre et apprécier le changement.

Et finalement… Le concept de temps n’existe pas. Si on n’a pas descendu de 3 tailles pour le mariage de la sœur au printemps, on achètera une autre robe de 2 tailles de moins seulement et on sera belle pareil. Pareil pour les hommes! Être en forme ce n’est pas un sprint, mais une course de fond!